Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2014

Le Café des croissants

Le prochain Café des croissants se déroulera le vendredi 17 octobre, à 21 h et au Guillotin et sera animé par Steeve qui présentera le livre de Clive Hamilton dédié à la géo-ingénierie et intitulé :

« Les Apprentis Sorciers du Climat »

 

decroisse-54-geoingenieurie.jpg

 

Présentation : La géo-ingénierie, dont une définition, selon ETC group, pourrait être « la manipulation technologique délibérée et à grande échelle des systèmes terrestres, notamment ceux liés au climat », gagne progressivement en audience et en investissement à tous les niveaux, tant politique que militaire ou encore économique.

Présentée comme une issue tout à la fois facile à mettre en œuvre, peu coûteuse mais également efficace face au changement climatique, elle semble être le remède technique de dernier recours pour résoudre les problèmes d’ordres sociaux et politiques que nous subissons. Comme le dit un ancien président de la Chambre des représentants des États-Unis :

« La géo-ingénierie apporte la promesse d’une réponse au réchauffement climatique pour seulement quelques dollars par an. Au lieu de pénaliser les Américains moyens, nous aurions la possibilité de répondre au réchauffement climatique en récompensant l’inventivité scientifique… Stimulons l’ingéniosité américaine. Assez du diktat vert. »

Alors que faut-il en penser ? Est-ce une nouvelle illusion destinée à endormir les foules ? Ou bien des filtres solaires aux particules soufrées seront-ils déployés prochainement ? Et si oui, par qui ?

Autant de questions auxquelles nous essaierons d’apporter des éléments de réponse en nous appuyant sur le livre de l’essayiste australien Clive Hamilton Les apprentis sorciers du climat publié en 2013 aux éditions du seuil.

Clive.jpg

 

En espérant vous rencontrer bientôt,

 

                                               Les Décroisseurs Berrichons

03/09/2014

Le Café des Croissants

Pour cette rentrée, qui marque également la reprise de nos activités, nous sommes très heureux de recevoir, en provenance de Grenoble, les fameux membres de Pièces et Main d’Œuvre, souvent dénoté également par l’acronyme PMO, qui interviendront sur le thème :

 

Progrès technoscientifique et

regrès social et humain

 

Ainsi, afin de faire profiter le plus grand nombre de leur venue, ce n’est pas une, ni même deux, mais bien trois soirées exceptionnelles que nous avons organisées à travers le Berry, et plus précisément :

Mercredi 24 septembre à Vierzon, à l’auberge de jeunesse, place François Mitterrand, à 19 h 30.

Jeudi 25 septembre à Bourges, au Guillotin à 20h.,

Vendredi 26 septembre à Saint AmandGrange Vannier, 14 rue Sully à Saint-Amand, vendredi soir, 20h00. 5prévoir un bon pull si le temps devient maussade car il n'y aura pas de chauffage...)

Présentation : Est-il encore besoin de présenter PMO ? Ces « animaux politiques », comme ils aiment à se présenter eux-mêmes (cf. leur entretien avec Ragemag), produisent en effet depuis de longues années une critique sociale radicale de haute tenue qui cherche notamment à dévoiler les conséquences, sur le plan social, des artefacts technologiques : nanotechnologies, RFID, téléphone portable, etc. autant de technologies qui modifient de fait et en profondeur nos façons de vivre et de faire société. Pour eux, « la technologie - non pas ses "dérives"- est le fait majeur du capitalisme contemporain, de l’économie planétaire unifiée ».

Pour en savoir plus, il est possible de consulter leur site : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/ sur lequel de nombreux textes sont disponibles et, en particulier, la tribune écrite pour le site Reporterre intitulée « Progrès technoscientifique et regrès social et humain ».

En espérant vous rencontrer bientôt,

 

decroisse-53-PMO.jpg

 

16/05/2014

Le Café des Croissants

 

decroisse-52-ouvriers.jpg

 

Le prochain Café des Croissants se déroulera le vendredi 23 mai, au Guillotin et à 21h, et sera animé par le sociologue Laurent Aucher pour une soirée consacrée à la :

 
Classe ouvrière en éclats :
mémoire éclatée
 
Professeur certifié d'éducation socioculturelle et docteur en sociologie, Laurent AUCHER enseigne au lycée agricole de Bourges (ministère de l'Agriculture) et à l'IUT de Bourges (université d'Orléans). Il est également chercheur au Laboratoire de changement social et politique (LCSP, université Paris Diderot).
 
Présentation : Entre 2006 et 2012, Laurent Aucher a réalisé à Vierzon (Cher) une thèse de doctorat sur le thème de la mémoire auprès de deux générations de métallurgistes. De sa thèse il a dernièrement extrait un ouvrage La Mémoire ouvrière. Recherche sur la mémoire du collectif, paru aux éditions L'Harmattan.
 
Si, comme nous le verrons lors de la conférence, ce livre donne lieu à un dialogue avec l'œuvre du sociologue français Maurice Halbwachs, disparu en 1945 à Buchenwald, auteur notamment d'une théorie des classes sociales (La Classe ouvrière et les niveaux de vie, 1912) et d'une théorie de la mémoire (Les Cadres sociaux de la mémoire, 1925 ; La Mémoire collective, 1950), il n'en fournit pas moins l'occasion, pour Laurent Aucher, de se situer à « distance critique » d'Halbwachs.
 
Mais nous verrons aussi que l'ouvrage se veut plus certainement un moyen de montrer, contrairement à l'affirmation très répandue dans la sphère politico-médiatique, que la classe ouvrière n'a pas disparu : elle s'est transformée. Elle est aujourd'hui une « classe en éclats », selon l'expression de l'historien Gérard Noiriel (Les Ouvriers dans la société française, 1986), qui se singularise par la pluralité des situations et des expériences. Et qui dit classe ouvrière en éclats, dit mémoire éclatée.
 
Tout un programme !
 
En espérant vous rencontrer bientôt,