Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Le café des croissants

Le prochain Café Décroissant se déroulera le vendredi 16 octobre. Au cours de cette soirée, une fois n’est pas coutume, nous projetterons le film documentaire intitulé :

 

« Un présent sans lendemain »

 

 

decroisse-sans lendemain2015-1.jpg

Présentation : Ce court-métrage, d’une durée de 35 min environ, synthétise les données sur les ressources énergétiques et autres (pétrole, gaz, charbon, minerais, terres rares...) et met en évidence la fin proche et inéluctable d'un mode de vie basé sur la consommation et la croissance économique…

Ce sera l’occasion de revenir aux sources de la décroissance et de refaire le point sur ce sujet, quelques années après les premiers débats qui ont eu lieu sur ce thème au Guillotin !

 

Par ailleurs, ceux qui étaient présent la dernière fois le savent déjà, vous trouverez ci-dessous un appel à don lancé par les « Yuba boys » qui cherchent à financer leur projet de vélos électriques qui leur permettra (bientôt !) de livrer des légumes bio sur Bourges :

 

http://www.cafi-success.com/project/les-yuba-boys/

 

 

 

03/07/2015

Le café des croissant

Le prochain café décroissant aura lieu vendredi 25 septembre, à 21 heures au Guillotin. Nous recevrons Patrick Marcolini, philosophe et historien des idées, qui viendra nous présenter son livre, publié à  l'échappée :

 

Le mouvement situationniste une histoire intellectuelle

 

Présentation : Dans les années 1960 et 1970, partout dans le monde, des révoltes éclatent contre l’emprise grandissante de la marchandise et de l’État sur tous les aspects de la vie. Les situationnistes ont contribué à forger les outils critiques de ce soulèvement généralisé, aux côtés d’intellectuels et de groupuscules influencés par le marxisme et l’anarchisme. Mais à la différence de ces derniers, ils ne venaient pas tant du mouvement ouvrier que des avant-gardes artistiques du XXe siècle : Dada, le surréalisme, le lettrisme. Artistes en rupture de ban, mi-rebelles mi-voyous, les situationnistes s’étaient réunis sur la base d’un programme radical : le refus des conditions de vie faites à l’homme moderne, aussi bien dans les sociétés capitalistes avancées que dans les régimes dits communistes, et la volonté d’expérimenter de nouvelles formes d’existence et de communauté en rupture avec l’ordre établi.  

 

le_mouvement_situationniste.jpg

10/05/2015

Le Café décroissant

 

decroisse-59-lohoff2015.jpg

Le prochain café décroissant aura lieu vendredi 29 mai, à 21 heures au Guillotin. Nous recevrons Clément Homs, qui viendra nous présenter le dernier livre d’Ernst Lohoff & Norbert Trenkle :

 

« La Grande dévalorisation ».

 

Extrait : « Un mouvement émancipateur contre “l’austérité” et la gestion répressive de la crise devrait viser à rompre, consciemment, le lien contraint entre la production de richesses sensibles et la production de valeur. Il s’agit de refuser de manière offensive la question de la “viabilité financière”. »

 

Pour une présentation plus complète de l’ouvrage, il est possible de consulter cette page et pour aperçu du cadre théorique plus global dans lequel celui-ci prend place, c’est par là.