Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2006

Consultation sur les RFID

medium_banner2.jpgBruxelles récolte l'avis des Européens sur les puces RFID

Encore une consultation publique purement formelle dont on connaît par avance le résultat. Puisque la technologie RFID doit être à la « hauteur de son potentiel économique » et qu’il s’agit de dynamiser la compétitivité de l’économie Européenne, (cf. l' article ) on ne voit pas comment celle-ci  pourrait permettre s’opposer à l’introduction massive des puces  RFID dans notre quotidien. La dernière grande consultation nationale sur les OGM, que l’Etat n’a même pas daigné rendre publique, est en ce sens exemplaire !

En outre, cette nouvelle consultation est uniquement disponible  en anglais, sur Internet et pendant les vacances estivales. Il est donc certain qu’elle ne va pas créer un engouement populaire. C’est pour remédier à cela qu’une pétition est actuellement disponible sur Internet, demandant :

1) la traduction du Background Paper et du Questionnaire afin de les rendre accessible aux francophones et à tous les citoyens européens,

2) la prolongation de la période de consultation au delà du 17 septembre 2006, afin de donner la possibilité aux citoyens de répondre,

3) la diffusion large d'informations concernant l'existence de cette consultation auprès des grands media européens.

Compte tenu des risques liés à cette nouvelle technique (voir par exemple la brochure PMO, Daniel Julien, « RFID-INES : la police totale » sur le site  http://infokioskenbullant.c.la/), nous vous invitons à signer celle-ci le plus rapidement possible.

21/06/2006

Sauvons Là-bas !

La-bas si j’y suis

ne reprendrait pas en septembre !

Et oui vous ne rêvez pas, la célèbre émission de Daniel Mermet Là-bas si j’y suis serait supprimée à la rentrée de septembre. Une pétition pour empêcher ce désastre est actuellement disponible sur le site (non officiel)  ici .

 Alors les grands médias ne font que répandre, jusqu’à là nausée, les vieux poncifs éculés de la pensée dominante (croissance etc.), Daniel Mermet était l’un des rares à nous offrir une source d’information à laquelle il était fort agréable se désaltérer. Soutenons le ! 

Une maigre consolation toutefois, le site http://www.la-bas.org/. nous permettra encore de réécouter avec nostalgie les meilleurs moments, comme par exemple La manifestation contre Minatec à Grenoble ,  L'introduction à la Décroissance de Serge Latouche, ...

17:10 Publié dans Pétitions | Lien permanent | Commentaires (0)

19/06/2006

Robin des toits

ROBIN des Toits

Le 2 mai dernier, (oui cela fait déjà un certain temps…) l’association Robin des toits  a gagné le procès intenté par Orange/SFR pour diffamation en réaction aux propos tenus par le porte-parole de l’association, Etienne Cendrier dans le journal du dimanche 9 novembre . 

Même si pour nous, le téléphone portable est de toute façon nuisible, et cela même s’il ne s’accompagnait pas de risques sanitaires liés à son usage ou aux antennes relais (les dégâts au Congo causés par l’approvisionnement en Coltan, minerai nécessaire à sa fabrication, sont en eux-même rédhibitoires, lire par exemple article de grainvert ), cette victoire nous a fait chaud au cœur ! Lire le communiqué de presse ci-dessous.

Par ailleurs, dans la mesure où l’assemblée nationale n’a toujours pas daigné discuter du projet de loi déposé au sénat par les « lanceurs d’alerte », nous vous invitons à signer la pétition en ligne à l’adresse suivante : la pétition  

COMMUNIQUE de PRESSE: Orange/SFR déboutés - Etienne Cendrier Relaxé
Paris, le 2 mai 2006

Le porte-parole de Robin des Toits, Etienne Cendrier, a été relaxé aujourd'hui par la 17ème Chambre Correctionnelle de Paris. Etienne Cendrier avait, dans une interview au Journal du Dimanche du 9 novembre 2003, mis en cause les pratiques des opérateurs de téléphonie mobile et était poursuivi en diffamation par Orange et SFR.

Le jugement établit la bonne foi du Prévenu:
* il n'est donc pas diffamatoire d'émettre des doutes sur la compatibilité de la téléphonie mobile avec la Santé Publique aujourd'hui.
* il n'est pas diffamatoire de remettre en cause l'indépendance des bureaux de contrôle qui mesurent la puissance des antennes-relais.

L'audience du 14 mars 2006 a permis de porter l'ensemble du dossier de la téléphonie mobile devant la Justice pour la première fois.

Le noyau d'experts financés par les opérateurs, et qui est à l'origine des rapports officiels plaidant l'absence totale de dangerosité pour la santé de la téléphonie mobile, a pu être dénoncé.

Ce jugement du 2 mai 2006 est une grande victoire. Les opérateurs ne pourront plus museler les citoyens et les associations qui tentent depuis des années d'alerter les autorités française sur les risques potentiels et avérés de l'exposition de la population aux rayonnements électromagnétiques de la téléphonie mobile.

Robin des Toits continuera son combat pour que la téléphonie mobile ne présente plus aucun danger pour la Santé Publique. C'est un objectif atteignable. Il suffit pour cela d'accepter de prendre en compte les travaux scientifiques indépendants et de mettre en place une vraie réglementation pour la réduction des seuils d'exposition de la population.


Association Nationale Robin des Toits
Contacts presse
Etienne Cendrier 01 40 18 02 81
Me Richard Forget 06 09 20 50 27

E-mail :
robin.des.toits@free.fr
Sites web: http://www.robindestoits.org/ et
http://www.soutienauxlanceursdalerte.com/