Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2016

Le café des croissants

Le prochain café décroissant se déroulera le samedi 27 février, à 21h et au Guillotin. Au cours de cette soirée, nous aurons la joie de recevoir le collectif Lieux Communs (voir le site ici : https://collectiflieuxcommuns.fr/) qui animera une soirée sur le thème :

 

 

« (In)Actualité de la démocratie directe »

 

decroisse-democradirect.jpg

Présentation :  

La démocratie directe apparaît aujourd'hui comme le seul horizon politique souhaitable, voire possible : elle mériterait à ce titre d'être examinée de près. C. Castoriadis est un des rares a avoir traduit l'héritage révolutionnaire en termes contemporains et à avoir dégagé les multiples implications d'un auto-gouvernement généralisé. Mais ce projet de société, partiellement ou momentanément réalisé dans l'histoire, doit aujourd'hui s'affronter aux nouveaux périls de l'époque qui s'ouvre, que l'on peut regrouper en quatre grands ensembles : le délitement des vastes mouvements d'émancipation, les dévastations écologiques multiformes, les dislocations et déséquilibres géopolitiques mondiaux et la renaissance historique des empires mettent au défi les tenants de la démocratie radicale. Les réponses pratiques éventuelles ne seront apportées que par les peuples, s'ils se décident à faire l'histoire plutôt que de la subir, à prendre leurs responsabilités et leur sort en main. Mais on peut déjà commencer à délimiter le possible de l'impossible, le certain du probable et formuler quelques questions pour l'instant en suspens.

En espérant, vous rencontrer à cette occasion.

 

Commentaires

UN bel article là :
http://www.zelium.info/zad-cause-commune/

Fuerza, si la décroissance n'est pas encore de mise, la récession sera notre futur... Alors prenons les devants, la transition n'en sera que facilité.

Merci comp@s pour votre action

Écrit par : jiB)- | 07/02/2016

Les commentaires sont fermés.