Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2013

Au café repaire de Vierzon !

L_aube-3.jpg

Nous sommes heureux de vous informer que nous organisons, avec le café repaire de Vierzon, ce mardi 5 février à 19h30 et à l’auberge de jeunesse de Vierzon, une projection-débat autour du court métrage de Pierre Merejkowsky intitulé l’aube :

L’aube

Un film révolutionnaire

Vive la révolution mondiale !!!

Conformément au rituel du Café repaire vierzonnais, cette projection-débat sera suivie d’un repas convivial pendant lequel nous continuerons la discussion. Aussi, n’oubliez pas de venir avec quelque chose à boire et à grignoter !

Nous tenons également à remercier très chaleureusement la maison de production Lardux Films qui nous a donné sa « bénédiction » pour cette soirée et nous a ainsi permis de diffuser l’Aube gracieusement.  Une présentation du réalisateur et du court métrage est disponible à l’adresse suivante : http://www.lardux.com/spip.php?article60. On y trouve notamment un extrait de la note d’intention de Pierre Merejkowsky qui donne une bonne idée du film et que voici :

De tout temps, à toute époque, des hommes, des femmes contre toute réalité objective, dans les pires situations d’oppression et d’emprisonnement, ont cru et ont attendu une nouvelle aube,

une nouvelle aube qui en ôtant l’humanité de ses chaînes, annihilerait à jamais son exploitation par les plus riches et les dominants,

une aube qui embraserait toute l’humanité et qui en créant instantanément un monde nouveau ne présenterait aucun point en commun avec la prise du pouvoir organisée, qui en générant elle même sa propre bureaucratie, se transforme en tyrannie et en asservissement généralisé.

une Aube qui s’opposerait ainsi au Grand Soir des Révolutionnaires Professionnels.

C’est la braise de cet incendie qui couve au fond de chaque cœur que cet essai cinématographique et expérimental tente d’attiser.

Ce court métrage de 15 mn, outre un humour assez déjanté, offrira, nous l’espérons, une occasion de discuter ensemble des crises multidimensionnelles qui nous frappent aujourd’hui mais aussi des chemins qui pourraient nous permettre de les surmonter.  Au-delà de la nécessaire redistribution des richesses (à ne pas confondre avec la valeur économique de la sacro-sainte Croissance),  il s’agira en particulier de questionner le mode de production capitaliste, mais aussi les mythes du progrès et du développement qui l’accompagne  ainsi que  les bienfaits de la technoscience et de sa supposée neutralité et autonomie vis-à-vis du social. Tout un programme !

En espérant vous rencontrer à cette occasion,

 

 

 

04/01/2013

Le Café des Croissant

 

 

decroisse-41halloway.jpg

Le prochain Café des Croissants aura lieu le vendredi 11 janvier, à 21h, au Guillotin et aura pour thème :

 

« Crack Capitalism - 33 thèses contre le capital » de J. Holloway

 

« Il n’y a que deux voies de sortie à la crise. L’une est d’accepter les exigences du capital et s’incliner devant sa règle, sachant qu’il en demandera encore plus, que la prochaine crise arrivera bientôt et que la voie capitaliste est celle de l’autodestruction humaine. L’autre chemin est celui du refus de la dynamique capitaliste, de la construction de manières de faire différentes, de différentes façons de se relier les uns aux autres. Nous faisons ça tout le temps, les brèches, mais la question vraiment difficile est de savoir comment nos manières de faire différentes ont la force de percer le capital. C’est ce qui se joue maintenant en Grèce, et partout dans le monde. »

John Holloway

 

Ya Basta ! Ça suffit ! Tel était le cri qui ouvrait le fameux livre de John Holloway « Changer le monde sans prendre le pouvoir ». Que faire, dès lors, pour changer le monde ? Comment agir ? C'est à ces questions, entre autres, que cet auteur, proche des zapatistes, cherche des réponses dans son nouveau livre, la « fille » du premier, «Crack Capitalism - 33 thèses contre le capital ». Comme dans son premier livre, le point de départ reste le cri de tous ceux qui ne se résignent pas au monde actuel et si l'approche théorique n'est pas absente (loin de là) celle-ci reste toujours la fidèle servante de la lutte concrète.

Pour cette soirée, nous recevrons deux invités-experts, à savoir José Chatroussat - le traducteur du livre ! - et Julien Bordier, un « ami » d'Holloway. Il est difficile, en quelques lignes, de résumer l’œuvre et la pensée de John Holloway. Néanmoins, nous signalons que Julien Bordier a réalisé, pour CQFD, une excellente interview (disponible ici) qui permet de saisir synthétiquement de quoi il s'agit. En outre, pour ceux qui disposent d'un peu plus de temps, nous rappelons qu'il est possible de consulter la 4ème de couverture par ici ou encore de parcourir la présentation du livre réalisée par nos deux invités par là.

En espérant vous rencontrer à cette occasion !