Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2012

Le Café des Croissants

decroisseattac.jpg

Vendredi 25 mai à 20h00, à l'amphithéâtre des Beaux-Arts à Bourges et en association avec Attac 18,  nous accueillerons le philosophe et essayiste politique Denis Collin pour une conférence débat sur le thème :

 

Libertés en péril

 

Présentation :

 

Qu'en est-il de la liberté des hommes en ce XXIème siècle ? Nous croyons en la démocratie, l'oligarchie règne. Le travail, qui devait satisfaire nos besoins, nous aliène. La société de consommation nous assiège. Les technosciences tissent le filet toujours plus resserré des sociétés de contrôle et nourrissent le projet dément d'une fabrication industrielle de l'humain. Il n'est plus temps de négocier la longueur de nos chaînes mais bien de les rompre.

 

C’est de ces questions dont Denis Collin, fin connaisseur de K. Marx viendra débattre à propos de son dernier livre, La longueur de la chaîne, Max Milo, 2011.

 

« Qu'avons-nous à transmettre à ceux qui naîtront après nous ?Vivant sous la tyrannie de l'immédiat – du temps réel des informaticiens --, pouvons-nous encore envisager un avenir autre que ces terrifiants fantasmes d'un entendement technologique en délire ? De ceux qui sont nés avant nous, nous avons reçu la grande Révolution française et la Commune de Paris, Gavroche et le soviet de Petrograd, les grèves de juin 36 et la Résistance, et le plus précieux des héritages, celui d'un monde à construire où "l'homme sera un ami pour l'homme" (Brecht). Ce trésor, qui s'appelle émancipation humaine, qu'en avons-nous fait ? Si nous sommes, comme le dit Castoriadis, les héritiers du projet greco-occidental d'autonomie, l'urgence est de redonner sens à cet idéal multi-séculaire d'émancipation, liberté-égalité-fraternité, menacé de devenir simple formule morte au fronton de nos monuments. »

 

Ces lignes, Denis Collin les écrivait en débutant « Morale et justice sociale », ouvrage où il traitait du problème de l'égalité. Il poursuit son travail en abordant dans « La longueur de la chaîne » le problème de la liberté.

 

Venez nombreux !

Les commentaires sont fermés.