Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2006

Marche à Nantes

 Objecteurs de croissance à Notre-Dame-des-Landes

Voici une retranscription du reportage diffusé sur France 3 au sujet de la marche pour la décroissance organisée contre le futur aéroport de Nantes. Signalons qu’il est possible de visionner celui-ci à l’adresse suivante :

 

http://www.ouest.france3.fr/info/20565246-fr.php

 
Rassemblement militant pour la "décroissance" près du futur aéroport de Nantes.
 

Lundi premier mai. Ils sont objecteurs de croissance. Malgré la pluie, ils viennent de Nantes, Rennes ou Rochefort-en-terre. Tous convergent vers Notre-Dame-des-Landes. C'est peut être une révolution qui se met en marche contre le symbole de notre société de consommation : le futur aéroport du grand ouest. "On ne peut pas toujours plus consommer du pétrole, on ne peut pas continuer à développer une infrastructure de transport, s'alarme Vincent Vancouloux, l'un de ces objecteurs de conscience. C'est pour ça que nous on est là sur le site du prochain aéroport parce qu'il faut aller vers la décroissance du transport aérien".

 

"Non au progrès et à la fuite en avant"

 

Préserver la planète, éviter les gaspillages, lutter contre la publicité, revenir à des besoins simples. Voilà ce que cherche ce mouvement alternatif qui reprend des idées surgies dans les années 70 après le choc pétrolier. Il s'appuie sur un réseau de militants et essaye de construire une nouvelle façon de penser. "Je dirais qu'à cette démocratie imposée par le haut, confie Jean-Marie Robert, praticien de la décroissance, qu'aujourd'hui la décroissance c'est aussi d'autres exigences. Aujourd'hui le citoyen n'a pas forcément envie d'être dirigé mais d'être acteur de leur vie, acteur de leur futur". Pratiquer la décroissance, c'est à la portée de chacun. il suffit d'opter pour le vélo en ville, acheter directement chez le producteur ou vivre dan une maison à énergie renouvelable.  et cela rejoint la préoccupation des riverains qui vivent sous la menace d'un gros aéroport depuis 40 ans. "Quelque part, c'est une zone protégé, parce qu'il y a ici un projet depuis 35 ans, rapport Pascal Brétécher, un riverain du site du prochain aéroport. Ils voudraient nous casser tout à coups de bulldozer pour bâtir un aéroport qui ne sera jamais à saturation".

 

Prochain rendez-vous de la contestation : le 25 juin pour un fresque humaine disant encore et toujours " non au progrès et à la fuite en avant".

18:15 Publié dans Presse | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour,

Quel est cet evenement qui aura lieu le 25 juin ?

Merci,

Écrit par : florentino | 03/05/2006

Les commentaires sont fermés.