Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2006

Cyclâne

   Voici des nouvelles du projet cyclâne que nous avons reçues récemment:


Feuilleton Cyclâne


Le projet cyclâne continue, rappelons qu’il s’agit de fonder un ou des lieux où l’économie de proximité est soutenue par un engagement de vivre sans voiture.


L’idée Cyclâne fait son chemin, nous avons eu les faveurs de la presse : l’écologiste, village magazine, passerelle-éco, des journalistes indépendants nous contactent, des annonces sont passées dans campagne solidaire, Silence, un site est mis en place sur www.decroissance.info.


Il y a toujours plus de gens intéressés qui nous contactent, bon nombre de personnes vivent déjà sans voiture à la campagne et rêvent de se regrouper avec d’autres pour rendre leur vie plus facile dans cette dictature de l’automobile.


L’idée intéresse comme dernièrement au salon primevère à Lyon, où de nombreuses personnes sont venues à l’atelier et à la conférence sur le sujet. C’est qu’il n’y a pas de réponse sur les moyens à mettre en œuvre pour développer des économies de proximité et Cyclâne apporte une piste.


Cyclâne est interprété de manière variée : sommes-nous à la recherche d’un lieu très sauvage, d’un lieu proche des gens, des moyens de transport public et des villes, notre vocation est-elle principalement agricoles ? Il faut nous entendre sur l’investissement financier, sur la taille du projet, et sur l’emplacement géographique. Peut-on élargir cyclâne à un appel général pour le développement de lieux sans voiture en campagne ?

Les lieux en discussion dernièrement


Mosset, Younaï et Véro ont brillamment présenté leur projet lors des rencontres conviviales de Lyon en fin janvier. Ils ont rédigé des statuts d’association intégrant les principes cyclâne pour ce lieu isolé en montagne mais avec des vues superbes sur le Canigou. Situé sur la commune de Mosset (3 ou 4 bus) quotidiens relient ses 300 habitants à Prades, sous-préfecture des Pyrénées Orientales situé à 12km), la Peyralade est un ancien Cortal (ferme d’été lors des transhumances) sur 40 ha à 45 minutes de marche du village. Un grand appel sera peut-être lancé prochainement pour une expérimentation de Cyclâne en ce lieu sauvage.


Montech :La vie a continué sans voiture en ce lieu presque périurbain, mais proche d’une grande forêt, le long du canal et à 1,5 km d’une gare bien desservie.Nous sommes allé au marché avec les ânes, toutes les allées et venues se font à vélo ou vélo couché. Un système d’ambulance en carriole a même été expérimenté, un chemin pour la gare évitant toute route passe par la forêt et permet d’atteindre la gare en 20 minutes. L’endroit est vraiment adapté pour des vies faciles sans voiture. Mais il y a des problèmes, nous nous étions entendus avec les propriétaires des parts de SCI sur le projet Cyclâne. Or cet engagement semble s’évaporer devant la préoccupation à court terme de trouver un paysan pour cultiver les terres. Les cultivateurs susceptibles d’être intéressé que nous avions présenté au départ n’ont pas été enthousiasmé par le lieu et il est difficile de relancer une dynamique sachant que la vente est toujours en attente.


Francois et Bertrand

 

Les commentaires sont fermés.