Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2006

Economie distributive

Les affranchis de l'an 2000

(ou l'économie distributive pour les nuls)

On reproche souvent aux partisans de la Décroissance de ne pas proposer de modèle économique. Pourquoi ne pas se pencher sur un modèle déjà existant : l'économie distributive ?

 

Ecrit par Marie-Louise Duboin à la manière d'un roman, Les affranchis de l'an 2000 (Editions Voici La clef), a l'intérêt de rendre accessible au grand public les principes de base de cette économie.

 

Mais qu'est-ce que l'économie distributive ?

 

Signalons qu'il y a déjà une très bonne introduction disponible sur http://ecodistributive.chez-alice.fr/index.php, et que l'on pourra consulter avec profit les sites http://www.prosperdis.org/ et http://perso.wanadoo.fr/grande.releve/

 

Ce que nous avons retenu, c'est que dans l'économie distributive, la monnaie n'est plus gagée sur l'or ou le dollar mais sur la production. Ce procédé à la vertu de faire de la monnaie, une simple monnaie de consommation, qui n'est des lors plus capitalisable. La monnaie ne sert qu'à permettre de distribuer ce qui a été produit. L'argent, une fois utilisé, n'a donc plus de valeur.

 

Dans la pratique, on chiffre la production de biens et de services, par exemple d'un pays sur un mois, puis, de la manière la plus équitable possible, on distribue, sous forme d'argent, la totalité de ce qui a été produit à l'ensemble de la population.

 

Tout cela, n'a l'air de rien, mais les conséquences sont énormes. D'une part, il faut comprendre que chaque être humain est assuré de toucher un revenu sa vie durant, quelle que soit son activité, , et d'autre part ce sont les consommateurs qui décident de ce qu'il faut produire. C'est une véritable économie des besoins. Plus de gabegie énergétique, plus de pub, etc. Evidemment comme il faut par ailleurs produire, chacun doit y participer. On distribue donc le travail. Dans ce système, tout le monde doit travailler de façon à produire juste ce qui est nécessaire à la satisfaction des besoins. Les Distributistes affirment qu'étant donnés les techniques et les technologies disponibles aujourd'hui, le temps de travail assigné à chacun serait si peu important, que chacun pourrait jouir de beaucoup de temps libre. Alors qu'aujourd'hui certains se tuent au travail pendant que d'autres en recherchent désespérément, dans le système distributif chacun assumerait sa part.

Bien sûr, beaucoup de modalités restent à préciser. Comment, par exemple, peut s'effectuer la transition entre l'économie capitaliste et l'économie des besoins ? Rassurez-vous, le mouvement distributif qui prend son origine avant la seconde guère mondiale, a eu le temps de développer son modèle. Cette question, et beaucoup d'autres, trouve sa réponse dans Les Affranchis de l'an 2000.

 

Tout ce verbiage, doit sembler terriblement obscure à nombre d'entre vous. Rassurez-vous, nous étions tout aussi dubitatifs avant d'avoir lu l'ouvrage de Marie Louise Duboin. Ce n'est qu'après sa lecture que tout s'est subitement éclairé. Alors bonne lecture…

 

 

Commentaires

J'ai commandé l'ouvrage, à voir donc. Ceci étant vos idées m'interessent. Le mode de fonctionnement de nos économies mondialisées ne me convient pas complétement. Je constate que beaucoup d'individus souffrent et que la croissance économique des dernières décennies qui avait créé la classe moyenne des pays dits "developpés" s'essoufle. Que faut-il en penser ? Qu'il faut changer de modèle certes. Pour ma part j'ai essayé de réflechir à ce sentiment qu'a la classe moyenne de se sentir mourrir. J'y consacre un essai "qui veut détruire la classe moyenne ?", voir mon blog

http://classemoyenne.hautetfort.com

Vos articles et le forum m'aideront certainement à approfondir ma réflexion.

Écrit par : éric | 04/02/2006

Cà y est j'ai lu le livre. Très intéressant. Le système une fois en place me parait pouvoir tout à fait fonctionner. Le problème est de savoir aujourd'hui quel est l'évènement ou la suite d'évènements qui pourrait y conduire. Là j'avoue ne pas avoir encore de propositions.

http://classemoyenne.hautetfort.com

Écrit par : éric | 21/03/2006

Comment y arriver ?

Un Président élu démocratiquement avec le programme d'Economie Distributive a la légitimité de changer de monnaie.
On se moque alors des fuites de capitaux puisqu'on change de monnaie.

Un pays tout seul peut-il s'y mettre ? Théoriquement oui, à condition qu'il soit déjà riche. En pratique, le jour où le débat s'instaure dans un Etat européen, les autres pays seront vite contaminés par une telle alternative.

La difficulté majeure que je rencontre lorsque je fais connaître l'ED : la croyance que rien ne peut changer... car beaucoup pensent que, fatalement, il n'y a que le capitalisme. Ca va peut-être changer ? La population se réveille, non ?

Écrit par : Eric Goujot | 29/03/2006

Le site Internet de la revue La Grande Relève a changé d'adresse. Elle devient : http://economiedistributive.free.fr/spip.php ?rubrique1.

Le dernier numéro, notamment, est désormais publié en ligne chaque fin de mois.

Écrit par : Ecodist | 31/12/2006

Les commentaires sont fermés.