Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2005

Décroissance ou Barbarie

Décroissance ou barbarie

"La décroissance est une nouvelle pensée philosophique et politique"

Paul Ariès

Nous pensons que cet ouvrage est destiné à tous ceux qui, déjà convaincu de la nécessité d'entrer rapidement dans une société de Décroissance, s'interrogent sur la façon d'y parvenir.

 

Paul Ariès même s'il l'évoque, ne s'attarde pas sur le bilan désastreux de notre société vouée au culte de la croissance sans limite. De toute façon l'alternative n'est plus entre croissance et décroissance mais entre récession et décroissance.

 

Dans ce livre l'auteur, tout en esquissant l'ampleur du chantier auquel la Décroissance doit s'atteler, analyse diverses positions des tenants de la Décroissance. Nous avons apprécié cette étude qui a le mérite de mettre en évidence un certain nombre de pièges dans lesquels risquent de tomber les néophytes.

 

Il note, par exemple, que certains Objecteurs de croissance se trompent lorsqu'ils tentent de culpabiliser les autres consommateurs. Nous avons tout à perdre à jouer "plus décroissant que moi tu meurs"

 

Il souligne également qu'il est maladroit de mettre en avant les catastrophes énergétiques (pétrole, …) ou écologiques (changement climatique, …) à venir. Cette attitude risque en effet de produire la réaction contraire à celle que nous souhaitons : soit en engendrant un sentiment de fatalité et donc une démobilisation, soit, pire encore, en participant au renforcement de la mégamachine en laissant la place à des solutions techniciennes (pile à hydrogène etc.). Car "même, et surtout si, une croissance infinie était possible, ce serait à nos yeux une raison de plus de la refuser pour pouvoir rester humain.". Le vrai combat est un combat de valeurs :

"Nous refusons cette société de travail et de consommation dans la monstruosité de son ordinaire et pas seulement dans ses excès."

Parmi les divers chantiers que compte la Décroissance, Renouer avec l'autonomie, nous semble essentiel. Comme l'auteur nous pensons que la libération de l'asservissement imposé par la mégamachine actuelle ne passe pas par l'abolition de toutes les institutions, mais plutôt par le recouvrement du pouvoir de créer de nouvelles institutions. Une société autonome est […] une société capable de remettre en cause, explicitement et lucidement ses propres institutions.

 

Enfin, concernant les perspectives du mouvement pour la décroissance, Paul Ariès, conscient que certains Objecteurs de Croissances sont hostiles ou frileux à l'engagement politique, cite Noam Chomsky lorsqu'il relève que la façon la plus intelligente de maintenir les peuples dans la passivité est de limiter l'éventail des opinions acceptables tout en permettant un débat vif. Aussi, comme il  préférable de ne pas laisser l'arène politique à ceux dont l'unique sujet de discorde est la façon dont faire croître notre économie, ne sera-t-on pas surpris si l'auteur soit favorable à  une politisation de la décroissance. 

 

Bref, nous ne serions recommander trop chaudement la lecture de cet ouvrage.

Note : Décroissance ou barbarie est édité par Golias.

Commentaires

Au sujet de l'entree de la decroissance dans le champs politique afin que l'opinion politique puisse enfin considerer ce choix, il y a un homme politique qui developpe un propos dans ce sens a savoir : Yves Cochet.

On peut lire son propos sur : http://www.yvescochet.net/article.php?id_article=336

Il y parle de "societe de sobriete" avec "comme horizon, produire localement ce que l'on consomne localement".

Bonne decroissance a tous pour 2007,
Florentino

Écrit par : Florentino | 01/01/2006

J'ai bien envie de lire ce lire... qui m'a l'air enrichissant.

Écrit par : kemi | 03/01/2006

Bonjour,

une longue recension de l'ouvrage de Paul Ariès, Décroissance ou barbarie là http://forum.decroissance.info/viewtopic.php?t=2571

Écrit par : clement | 18/06/2006

Nous sommes sur le Loir et Cher (41) et nous venons de recevoir Paul Ariès pour une conférence sur la Décroissance le samedi 3 février à Blois . Nombre de présent : environ 120 personnes .
Il serait peut être constructif de se rencontrer ?
Notre association : Les Amis de l'Egalité ; fait aussi parti du réseau sortir du nucléaire ...
A +
Salut et fraternité : yvon

Écrit par : bureau yvon | 06/02/2007

Bonjour Yvon,

Bravo pour votre conférence ! 120 personnes c'est bien.

Je n'avais pas eu connaissance de votre association avant mais je pense aussi que ce serait bien si nous pouvions nous rencontrer.

Amicalement,

Écrit par : mozi | 06/02/2007

Bon soir

Écrit par : bureau yvon | 28/03/2007

Les commentaires sont fermés.